DJI_0369.JPG

Les Alternatives

A l’origine, deux propositions sont déposées au Conseil Municipal : un bunker plat et froid ou une tour de 60 mètres comme seule alternative.

La tour a rencontré l’approbation de l'ancien Conseil alors qu’il existe d’autres solutions. Nous avons la conviction qu’un projet mieux adapté tout en restant moderne et séduisant, trouverait une place tout aussi prestigieuse sur cette parcelle.

D'autres solutions sont possibles, c'est pourquoi le 15 mai il faut rejeter ce plan en votant NON au plan d'affectation La Crétaux, NON à une tour de 60 mètres à Gland. 

Slide2.JPG

10

Deux constructions sinon rien?

L’entreprise ne pourrait d’ailleurs que se féliciter d’avoir su concilier les intérêts de tous dans une approche à l’écoute des oppositions et non dans leur déni.

Deux alternatives au moins

Malgré nos très petits moyens, nous en proposons deux qui gardent les mêmes objectifs d’utilisation du terrain et des surfaces et les mêmes ambitions annexes notamment les espaces végétalisés. Le tout dans une configuration qui n’a pas besoin de l’affirmation d’un pouvoir en restant toutefois suffisamment attrayant pour le potentiel visiteur amateur d’architecture moderne :

Option 1 : deux bâtiments surélevés en perspective progressive moins invasive

 

 

 

 

Option 2 : un bâtiment surélevé plus large et un troisième bâtiment annexe

 

Le projet ayant été soumis à concours, Swissquote saura aussi certainement proposer d’autres alternatives.

Ces solutions n’ont pas pour but de redéfinir ce qui est plus joli ou plus plaisant mais de montrer qu’il y a d’autres solutions possibles pour notre ville et notre région.

De plus, aucune des promesses n'en souffrira, car ni une crèche, ni un auditorium ou parc ouvert au public n'a besoin de tour pour exister et quant au parc lui même, il pourra même regagner une meilleure exposition au soleil qu'une tour aurait de toute manière gardé dans l'ombre pendant toute l'année.

Par ailleurs, à titre d’exemple, nous nous référons aux projets des deux banquiers privés les plus importants de la place de Genève. L’un se développe dans une grande ville dans le quartier des Acacias tandis que le second se délocalise dans la périphérie de la ville dans la commune de Bellevue, en campagne genevoise. Le premier en ville, choisit la construction d’une tour, loin des habitations alors que l’autre en campagne, ouvre le chantier, pour la construction d’un bâtiment en longueur, avec le souci de s’intégrer dans un cadre rural. On peut imaginer qu’avant de se lancer dans ces projets, les deux établissements ont entrepris des études approfondies pour respecter les contraintes environnementales et de voisinage. Les deux projets sont très séduisants et certainement qu’ils rencontreront tous les deux un grand succès.

Conclusion:

SI LA TOUR TROUVE PEUT TROUVER SA PLACE DANS UNE GRANDE VILLE.

HORS DE LA VILLE OU DANS UNE PETITE VILLE,

LE BATIMENT À HAUTEUR HAUTEUR MODÉREE S’IMPOSE SUR LA TOUR.

Slide1.JPG
Slide2.JPG

11

Ecoutez la voix de la population

La récolte de signatures a permis de rencontrer les glandoises et les glandois, d’écouter et de comprendre leurs préoccupations principales.

Parmi celles-ci, nous avons identifié un profond sentiment de tristesse vis-à-vis de l’orientation prise par la Municipalité dans la gestion de l’urbanisme.

En bref, toujours plus de constructions pour toujours plus de trafic dans le seul but d’atteindre 20'000 habitants et l’ambition de dépasser ses voisins.

Post Pour logo AG.png

La récolte de signatures a permis de rencontrer les glandoises et les glandois, d’écouter et de comprendre leurs préoccupations principales.

Parmi celles-ci, nous avons identifié un profond sentiment de tristesse vis-à-vis de l’orientation prise par la Municipalité dans la gestion de l’urbanisme.

En bref, toujours plus de constructions pour toujours plus de trafic dans le seul but d’atteindre 20'000 habitants et l’ambition de dépasser ses voisins.

Cette vision n’est pas partagée par tous et bon nombre de soutiens que nous avons reçus ont des vues différentes.

Ces personnes sont d’âges et de conditions diverses. La plupart sont des familles, locataires ou nouveaux propriétaires.

Ces voix doivent être entendues, en tous les cas, elles ne peuvent être ignorées.

AvenirGland ouvre ce nouveau canal de communication avec surtout pour le 15 mai, la possibilité à chacun de dire STOP, NOUS VOULONS UN FUTUR DIFFÉRENT pour notre avenir et celui de nos enfants.

En ce sens, AvenirGland veut garder son positionnement de formation apolitique.

Il n’est par conséquent pas étonnant de voir plusieurs formations politiques traditionnelles s’interroger sur la position à prendre et la recommandation à donner sur les votations à venir.

Nous savons que toutes comportent des avis divergents. On peut juste trouver regrettable que ces avis ne puissent mieux s’exprimer au sein de leurs formations aujourd’hui.

On peut dès lors s’interroger sur la capacité de nos autorités à se placer non seulement à l’écoute mais d’aller jusqu’à la compréhension et pourquoi pas d’adapter sa stratégie à l’entente avec les citoyens.

Cette situation doit changer dans le futur où non seulement le dialogue mais l’entente doivent pouvoir redevenir une priorité.

En tous les cas le référendum, malgré toute l’énergie déployée pour nous faire échouer, a abouti.

Depuis la validation des signatures, nous avons atteint d’autres citoyens et nous poursuivons ces rencontres au travers de réunions publiques.

Pour y assister, c’est simple, il vous suffit de nous contacter en envoyant un message à avenirgland@gmail.com

Nous serons également présents pendant les marchés du 6 et 20 avril ainsi que le 4 mai.