AvenirGland

Une équipe 100% glandoise 

AvenirGland motivés et positifs

Depuis sa création, AvenirGland se définit comme une association apolitique pour le développement proportionné et positif de la Ville de Gland.

Notre objectif est de protéger les intérêts des citoyens de Gland dans la perspective d'un développement proportionné et respectueux des infrastructures urbaines.

Slide2.JPG

Nous sommes donc pour le développement de Gland, ville pour laquelle nous avons contribué à sa croissance, à son développement et à son équilibre.

Depuis sa création, AvenirGland se définit comme une association apolitique pour le développement proportionné et positif de la Ville de Gland.

Notre objectif est de protéger les intérêts des citoyens de Gland dans la perspective d'un développement proportionné et respectueux des infrastructures urbaines.

Nous sommes pour le développement de Gland, ville pour laquelle nous avons contribué à sa croissance, à son développement et à son équilibre.

Dans un combat d’idée, il peut arriver que l’une des parties cherche à diminuer l’autre en la rendant obsolète et ringarde. AvenirGland a toujours salué le développement de Swissquote et souhaite d’ailleurs que cette entreprise puisse continuer sur sa lancée en tenant notamment toutes les promesses sur lesquelles elle dit maintenant vouloir s’engager pour notre ville (emploi jeune, parc public, crèche ouverte, transition énergétique etc.).

La transition énergétique, le développement durable, les espaces verts et aussi les crèches et les parcs publics. Nous nous félicitons de ces initiatives et nous nous inscrivons dans cette perspective.

Mais nous aussi, nous souhaitons pouvoir garder l’accès à ces transformations, sans limitations de notre voisin en vis-à-vis et sans avoir à subir les nuisances d’un développement accéléré de celui-ci.

Depuis l’enquête publique, nous avons plusieurs fois cherché la conciliation avec Swissquote mais malheureusement nous n’avons trouvé que refus et porte fermée. Encore récemment, dans notre dernière invitation au dialogue, la réponse a été celle d’un refus d’entrée en matière.

Nous le regrettons, car aujourd’hui ce projet avance dans des conditions qui divisent les habitants.

Swissquote est fière d’annoncer que le toit de la tour sera tapissé de panneaux solaires alors que les habitants du quartier de la Crétaux en sont privés. Tous recherchent à réduire leurs dépenses énergétiques, à plus forte raison depuis que la situation géopolitique se dégrade à l’est. Dès lors, il est injuste que les habitants soient empêchés de profiter des nouvelles technologies et de réaliser des économies sur ce terrain.

L'ensemble de notre comité est composé de familles qui ont contribué au développement de Gland.

Nous y avons élevé nos enfants, développé nos vies, et nous entendons bien continuer à préserver la qualité de vie que nous chérissons pour l’avenir des générations futures. Il n’y a rien de ringard, rien de destructeur, aucun refus du progrès dans le maintien de nos positions.

BeatetRolande.jpg

Rolande et Beat Müller

Tilleuls 13

Nous habitons à Gland depuis 1999 quand le travail de Beat a été muté de Genève à Lausanne.

Parents de Cécile et Nicolas qui ont fait leur scolarité à Mauverney et à Grandchamp.

Beat travaille dans une banque qui a également une succursale à Gland. Rolande est dans le social.

Cécile a appris à jouer d’un instrument à l’école de musique de Nyon à Gland et continue à jouer avec beaucoup de plaisir.

Nicolas a intégré l’école de foot au FC Gland et continue à évoluer dans une équipe des actifs.

Nous adorons vivre à Gland où nous avons trouvé beaucoup d’amis.

Sa situation géographique entre lac et le Jura nous plaît énormément. 

Ariane et Pascal Riesen

Tilleuls 15

Nous sommes arrivés à Gland en 2003 après plusieurs expatriations en Amérique Latine, lorsque Pascal a poursuivi sa carrière dans le marketing international à Genève.

Nous sommes les fiers parents de Grégory et Mélissa qui ont étudié à Mauverney, aux Perrerets puis à Grandchamp et aux Tuillières. Tous deux ont aussi poursuivi leurs études de musique, au piano puis à la guitare au conservatoire de Nyon et chez Boullard à Morges. 

ArianeetPascal2.jpeg

Pascal se souvient de ses visites à sa grande tante, Hélène Besson institutrice à Duillier, et à son mari Pierre Besson Juge de Paix et membre du comité de la société de Tir qu’il venait visiter depuis Genève à vélo avant de se rendre au camping de La Rippe avec son cousin. En 1979, Gland devient pour les jeunes adolescents leur but de balades et autres escapades régulières à vélo moteur.

Pascal s’investit dans la vie sportive communale depuis 2014, il est conseiller communal depuis le début de la nouvelle législature (2021). 

Ariane est enseignante en éducation nutritionnelle et adore transmettre sa passion pour la cuisine à ses élèves. En 10 ans d’exercice, Ariane a vu passer près de 1'000 élèves dans son laboratoire de cuisine, certains ont d’ailleurs choisi la restauration comme profession.

Nous aimons Gland pour son emplacement unique et pratique entre Genève et Lausanne où se trouvent nos familles, nos collègues et amis. 

Nos chiens ont tous deux été éduqués à Gland et nous adorons nous promener avec eux dans notre magnifique région en bordure du Lac Léman avec vue sur le Mont Blanc. 

Buxtorf.jpg

Christina et Bénédikt Buxtorf

Tilleuls 17

Benedikt et Christina se sont installés à Gland en 2008 pour son coté de ville pratique (proximité de la gare, des commerces et des axes routiers) et ont découvert une ville et ses habitants qui ont laissé une impression durable dans leur cœur. Leurs deux enfants, qui ont tous deux commencé leur scolarité à Mauverney, ont bénéficié d’un environnement d’une ville à dimension humaine.

C’est en particulier cet élément qui a permis à leurs enfants de grandir dans un environnement familial sécurisé et dans lequel les familles s’entraident. Bien que Christina et Benedikt aient déménagé depuis pour des raisons professionnelles, ils ont veillé à ce que leur nouveau chez-soi garde des valeurs similaires à celles de Gland et ne souhaitent qu'une seule chose: que les jeunes familles qui s'installent à Gland puissent bénéficier de la même tranquillité qu'en 2008 lors de leur premier emménagement

Patricia et Pierre Wegmüller

Tilleuls 19

Habitants de Gland depuis 1990, où nous avons repris la boulangerie du Vieux Village.

Nous sommes les parents de Stéphanie et Michaël qui ont étudié à la Dôle, aux Perrerets puis à Grandchamp.

PatetPierre1.jpeg

Dans son temps libre, Pierre se passionne pour les trains et voitures miniatures. Il a construit dans son sous-sol une maquette ferroviaire où il fabrique des décors et maisons miniatures qu’il expose avec son club dans des concours nationaux.

Patricia a pour hobby la couture qu’elle pratique depuis plus de 25 ans. Elle est aussi passionnée de pâtisserie, avec des spécialités reconnues en cuisine et un savoir faire remarquable pour les confitures.

Nous aimons Gland, pour sa proximité avec le Lac Léman que Patricia affectionne tout particulièrement et également pour son Vieux Bourg, ses espaces verts, dont nous pouvons maintenant profiter encore plus dans un tout début de retraite.

toit solaire.jpg

Rolf et Linda Maurer

Tilleuls 21

Nous habitons à Gland depuis 1987.

En 1986, Rolf est transféré par une entreprise suisse allemande afin de prendre en charge le secteur suisse romand.

Un an plus tard, la famille tombe sous le charme de Gland,  ce petit village aux innombrables avantages.

Eh oui, le calme, le marché local, la proximité avec la nature, le lac, la vue imprenable et  l'accès à l’autoroute centralisé entre Genève et Lausanne ont séduit toute la famille par une qualité de vie essentielle au bien-être de chaque être humain!

Entre-temps, le petit village d'autrefois devient une ville de plus en plus imposante et fait lentement et malheureusement penser aux banlieues de la métropole New-Yorkaise.

Depuis la retraite en 2013, Rolf et Linda apprécient faire de belles randonnées dans ce bel et riche environnement.

Linda s'occupe de jeunes écoliers, leur préparant tous les jours, le dîner et les aidant dans leurs obligations scolaires. 

Nous sommes fiers de nos deux magnifiques et précieux enfants Samy et Sarah qui ont fait leur scolarité à Gland en enchaînant au gymnase de Nyon. Tous deux sont maintenant étudiants à l'université de Lausanne.

Nous apprécions tout particulièrement les produits artisanaux et biologiques rappelant ainsi nos origines humaines et les liens tissés entre l'homme et la terre depuis des millénaires. 

IMG_2497.JPG

Christine Schürch

Tilleuls 23

J'habite à Gland depuis 1995, j'y travaille et j'y ai élevé mes 2 enfants.

J'ai fait et je fais encore beaucoup de bénévolat, bibliothèque des Milles-Feuilles, troc des habits, Conseil de Paroisse, ce qui m'a permis de rencontrer beaucoup de mes concitoyens.

J'aime ce côté "village" où tout le monde se connaît. J'apprécie aussi le fait qu'on peut traverser Gland d' est en ouest et du nord au sud à pied, tout y est à taille humaine.

Cependant, l'horizon se bouche : les jolies maisons avec de grands espaces de verdure font place à des immeubles gigantesques, qui tirent parti du moindre espace libre.

Je déplore que la densification à tout prix remplace une croissance modérée et réfléchie et que le profit l'emporte sur la qualité de vie.

Anne Viquerat

Route de Nyon

Je suis venue habiter à Gland en 1998. J’y ai fondé ma famille. J’ai deux filles qui ont été à la crèche, à la garderie puis à l’UAPE à Gland. Elles ont également suivi toute leur scolarité obligatoire à Gland.

Aujourd’hui elles poursuivent leur formation au gymnase de Nyon.

J’ai beaucoup fréquenté les terrains de foot à en-bord.

Mes filles ont appris à jouer au tennis à Gland et nous sommes membres du TC Gland. J’ai défendu les couleurs du Club avant de devoir arrêter pour cause de blessure.

Je cultive une parcelle de terre aux Jardins Familiaux de Gland depuis 2008 et j’aime partager des moments conviviaux avec les autres jardiniers. Je me suis personnellement investie dans l’Association.

Je suis venue habiter à Gland grâce au foot et à mes beaux-parents qui venaient de Gland. Ce qui m’a donné envie de rester c’est la situation géographique centrale de la ville par rapport à notre vie et nos activités professionnelles, scolaires et de loisirs. Le caractère d’une ville à taille humaine est prépondérant par rapport au choix de notre lieu de vie et je souhaite que notre ville, Gland, puisse préserver sa qualité de vie.